Derapage-controle.fr » Top voiture » Quelles sont les démarches pour passer son permis de conduire ?

Quelles sont les démarches pour passer son permis de conduire ?

Pour être un conducteur en règle, il faut avoir son permis de conduire. Ce document ne s’obtient pas en un claquement de doigts. Il faut avoir suivi des cours en bonne et due forme et remplir des formalités précises pour le passer, l’obtenir et l’utiliser. Voici ce que vous devez faire pour passer le permis de conduire.

Suivre une formation

Avant toute chose, il faut que vous soyez au fait des règles de conduite sur la route. Pour cela, il n’y a rien de plus indiqué que des cours théoriques. Vous disposez de multiples options pour en prendre. Dans les auto-écoles, ils sont bien encadrés et la méthode pédagogique employée est de nature à vous permettre d’assimiler dans les meilleures conditions les règles du Code de la route.

Si vous n’avez pas envie de choisir cette alternative ou si vous n’en avez pas les moyens, vous pouvez aussi choisir une formation sur internet parmi les plus indiquées. Le cadre d’apprentissage sera un peu différent, sans doute, mais les cours seront les mêmes. Il faudra simplement une certaine discipline de votre part. Quelle que soit l’option que vous choisissez, veillez bien à vous assurer que la structure concernée dispose d’un agrément reçu de la Préfecture de la région où vous vous trouvez.

Cependant, la formation dont il est question ici a pour but de vous préparer à passer l’examen théorique du permis de conduire. Elle n’est donc pas obligatoire. Vous pouvez vous inscrire en qualité de candidat libre, mais il faudra le faire en passant par le biais d’une structure agréée par la Préfecture.

Remplir les conditions requises pour l’examen théorique

Pour passer le permis de conduire, vous devez remplir certaines conditions essentielles. Tout d’abord, il faut avoir l’âge minimum requis pour pouvoir passer l’examen du permis de conduire. Qu’il soit théorique ou pratique et peu importe le type de véhicule. L'âge minimum est : 17 ans et peut être bien supérieur en fonction du type spécifique de permis à passer.

Vous devrez ensuite fournir un certain nombre de pièces spécifiques pour pouvoir passer le permis, à savoir :

  • une pièce justificative de l’identité,
  • un justificatif de domicile,
  • des photos d’identité (au moins 3),
  • une attestation de suivi du Brevet de Sécurité Routière ainsi qu’une Attestation Scolaire de Sécurité Routière.

La dernière condition à remplir consiste à payer la somme de 30 € pour passer l’examen théorique (écrit) du permis de conduire. Cela dit, en fonction du type spécifique de candidat que vous êtes, vous allez devoir vous inscrire en remplissant des formalités plus ou moins différentes.

Par exemple, un candidat frappé d’annulation ou de suspension de permis de conduire devra passer des tests psychotechniques et médicaux. Ceux qui possèdent un numéro NEPH inactif quant à eux, doivent s’adresser à leur préfecture pour le rendre à nouveau actif. Les candidats qui avaient déjà eu à faire leur inscription sont tenus de récupérer leur dossier en adressant une demande de duplicata à leur préfecture.

Réussir l’examen pratique

Vous n’obtiendrez pas votre permis tant que vous n’aurez pas validé la phase pratique de l’examen du permis. Pour cela, il faut choisir la bonne période pour vous présenter. Quand bien même votre conduite serait exceptionnelle, il se peut que vous augmentiez vos chances de réussite en vous présentant dans une certaine période. Il s’agit de l’été, car les conditions météorologiques sont favorables et l’affluence sur la route est moins importante. Vous êtes par conséquent moins sujet au stress de l’examen et plus à même de le réussir aisément.

Le permis probatoire

À l’issue des examens théorique et pratique du permis de conduire, lorsque vous avez réussi, vous obtenez un permis probatoire. Celui-ci est crédité de 6 points. La période de probation s’étend sur 3 ans pendant lesquels le conducteur reçoit de façon ponctuelle des points supplémentaires jusqu’à atteindre les 12 points maximums sur son permis.

Des points sont retirés du permis de conduire chaque fois que le conducteur commet une faute sur la route. Si le solde du permis arrive à zéro, le conducteur perd son permis de conduire. Il existe cela dit, des stages de récupération de points lorsque vous en perdez à cause de la commission d’infractions. Un tel stage est simplement sanctionné par une attestation de stage et la récupération de 4 points maximum pour votre permis de conduire. Il n’y a pas d’évaluation à la fin du stage.

Tout nouveau conducteur qui obtient un permis probatoire est soumis à l’obligation de poser un disque A sur la vitre de son automobile à l’arrière. Ceci est une disposition qui lui permet d’informer les autres usagers de la route de sa qualité de nouveau conducteur.

Le permis de conduire ainsi obtenu a une validité de 15 ans. Il peut être renouvelé gratuitement et rassurez-vous, cette fois sans examen préalable. Il ne faudra pas non plus effectuer de visite médicale.